Site sur l'accordéon diatonique de Erwan 'diato' Tanguy

Quelques rythmiques de main gauche

intro

Il s'agit d'apprendre à varier un peu l'accompagnement sur différents rythmes (2/4, 3/4, 4/4) dans la première partie de la page, et de réfléchir à un accompagnement qui colle à la danse (exemples avec scottish et hanter dro) dans la deuxième partie. Il est préférable de suivre la première partie de cette page si ce n'est pas déjà fait.

Pour les exemples j'ai choisi des airs super connus des accordéonistes !

Sur une valse (Astrid valse)

Une vidéo :

video

Premier rythme : mettre en valeur le premier temps de la mesure. Il s'agit de rallonger la basse, voire la lier à l'accord suivant, de façon à faire coller ce premier temps au pas glissé de la valse.

valse

Deuxième rythme : rallonger le dernier accord de la mesure. Il s'agit de mettre en valeur le troisième temps, et d'amener le premier temps qui suit, donc une sensation de relance.

valse

Troisième rythme : le premier accord a une durée d'une blanche (deux temps), remplaçant le deuxième. La sensation est de laisser en suspend la mélodie, de placer une "respiration", une "virgule" dans la phrase.

valse

Chacun trouvera une façon pour intégrer ces différents rythmes, voici simplement des propositions pour les travailler :

  • Travailler un des rythmes sur plusieurs tours de thèmes pour l'intégrer.
  • Changer de rythme sur chaque phrase.
  • Changer de rythme toutes les deux mesures, ou quatre mesures...
  • Même chose, mais en ne plaçant pas les rythmes dans le même ordre que précédemment.
  • Changer tout le temps !

D'autres éléments pour intégrer ces différents rythmes :

  • Ecouter beaucoup d'accordéonistes (mais aussi des pianistes, des harpistes, des guitaristes...bref tous les intruments accompagnateurs) pour former son oreille. Cela demande une écoute attentive (au début).
  • Le bon goût s'acquiert. La première chose : ce n'est parce qu'on connaît plein de rythmes différents qu'il est intéressant de les placer !

Sur la roulotte (rythmes en 2/4, en 4/4)

Sur accordéon diatonique à huit basses, on peut difficlement jouer une ligne de basses pour rompre la monotonie entraînée par exemple par ceci :

ligne de basses

Pour simple curiosité, voici deux façons de rompre la monotonie sur accordéons à 18 basses :

ligne de basses
basse

Et un mp3 pour entendre les 3 versions.

Une solution simple pour alléger la main gauche est de placer des silences, et surtout d'enlever des basses. Voici une vidéo :

video

Premier rythme : on enlève la deuxième basse.

roulotte

Deuxième rythme : on enlève la première basse.

roulotte

Troisième rythme : on enlève les basses. On garde tout de même la première de la phrase pour marquer le début de celle-ci. La sensation est l'accentuation du contretemps.

roulotte

La roulotte est écrite en 4/4 par confort de lecture, pour la sensation du rythme je l'écrirais plutôt en 2/4. On peut considérer ce morceau comme une polka.

Pour les trois rythmes ci-dessus, je parle de "groove", de ligne de basses, mais pas de danse. Il s'agit donc de varier l'accompagnement sans tenir compte de la danse ; néanmoins le fait d'instaurer un groove est assez intéressant compte tenu du caractère très répétitif des airs et des danses traditionnelles.

Sur une scottish (scottish à Luc)

Dans la suite de cette page, je parle de ma façon d'aborder une danse. Certains ne seront peut-être pas d'accord avec cette façon de procéder néanmoins ce protocole permet de savoir où tombent les pas de danse sur un air.

Une vidéo :

video

Dans cet exemple je place une basse ou un accord pour un pas court, des basses plaquées posées pour les pauses de la danse.

scottish

Dans cet exemple je remplace les basses plaquées par des basses plus ou moins longues (une noire à une blanche).

scottish

Une fois qu'on sait placer les "pas de danse", rien n'empêche de faire autre chose !...tant que ça ne nuit pas trop à la danse tout de même.

Pour ressentir d'avantage la danse, et avoir une posture moins figée : taper les pas de danse avec un pied, ou les deux pieds (si l'accordéon repose sur la cuisse gauche, on se limite à un pied pour ne pas perturber la compression de l'air et la position de la main droite sur le clavier). C'est difficile et ça demande de l'entraînement : en effet, on fait une chose avec la main droite, une chose avec la main gauche, une autre chose avec les pieds. Avec un peu de pratique on finit par faire des rythmiques assez semblables avec les pieds et la main gauche.

Chez certains c'est plus naturel que d'autres : un changement de rythmique de la main gauche entraînera une compression du soufflet (pour placer des accents). Quand ce n'est pas naturel, pas le choix, il faut le travailler, ce qui veut dire travailler l'intensité du son avec l'avant-bras gauche. Même si c'est naturel, c'est à travailler sur les accordéons dont la main gauche est lourde (12, 18 basses).

Sur les accordéons mal équilibrés au niveau intensité sonore (entre la main droite et la main gauche), les basses plus longues avec des accords rajoutés en cours de route et également les basses plaquées vont être perturbantes à l'oreille. Plusieurs choses :

  1. Changer d'accordéon !!
  2. Se forcer pendant deux-trois mois, les basses sont des notes graves, votre oreille n'y est sans doute pas habituée.
  3. Quand on a un registre pour occulter la basse profonde, il suffit de l'utiliser !
  4. Retravailler un peu "son" son, à savoir tenter d'adoucir le son de son accordéon.

Sur un hanter dro (Y'a 10 marins sur mer)

Pas de différence avec l'exemple précédent sur le principe, c'est simplement la danse qui change. En vidéo :

video

Sur la tablature qui suit, chaque mesure représente un exemple. Pour les deux premiers exemples, c'est comme pour la scottish. Pour le troisième, les basses plaquées sont sèches, il vaut mieux ne pas utiliser cette façon de faire sur tout un air, c'est un peu pesant. Dans les deux derniers exemples je mélange les deux premiers exemples !

hanterdro

....

Peut-être d'autres exemples à venir...en attendant, avec un peu d'analyse et d'imagination, on enrichit assez facilement son jeu !

retour en haut de page