Site sur l'accordéon diatonique de Erwan 'diato' Tanguy

La prise d'air à l'accordéon diatonique : un problème récurrent !

La prise d'air s'acquiert avec le temps...je le dis moi-même à mes élèves, ça vient progressivement, quelques semaines avant d'acquérir des automatismes...

Evidemment, ça ne vient pas tout seul. Certains chanceux y arrivent sans trop de travail...mais c'est très rare que ce soit précis. Voici donc quelques exercices indispensables de coordination.

Uniquement la main gauche pour commencer

Note : j'ai supprimé les vidéos par mégarde...j'ai prévu de refaire des mp3 ou vidéos à plus ou moins court terme...

Je conseille de faire des exercices uniquement avec la main gauche pour commencer, en effet vous avez déjà trois éléments à coordonner :

  • Appuyer sur la prise d'air
  • Appuyer sur un bouton de l'accompagnement :

    Là il faut être très précis : on appuie sur la prise d'air et le bouton de l'accompagnement en même temps. Essayer plusieurs fois sans produire de son, juste en s'habituant au mouvement.

  • Appuyer sur le soufflet pour la production du son.

    La pression diminue dans le soufflet avec l'ouverture de la soupape. Pour avoir du son le bras gauche doit compenser cette baisse de pression en poussant ou tirant plus vite. Il faut avoir la même intensité sonore avec et sans soupape : même si l'effet sonore n'est pas le même (bruit de 'vent' quand la soupape est ouverte), si vous n'avez pas la même intensité sonore, vous aurez des problèmes de phrasé, de swing. Enfin...des mauvaises bases !! Difficile à corriger...

video

Tablature : la prise d'air est en "fluo". Travailler chaque ligne séparemment, voire isoler chaque mesure et répéter...répéter....

prise d'air

Bien sûr, ça fonctionne pareil sur tous les boutons de la main gauche ! Essayez les mêmes exercices avec tous les boutons. Si vous avez des douleurs, c'est que votre main gauche est mal positionnée...malgré le "petit doigt trop court" (plus chez soi que chez les autres...ça va de soi...toctoc...").

Vous devez pouvoir attraper tous les boutons sans effort (autres que musculaires...et oui, il y a des muscles dans les doigts !!...même le petit doigt, si si...pratiquez régulièrement et au bout de trois semaines vous ne sentirez plus rien !!). Regardez donc cette page sur la position de la main gauche de Bernard Loffet, luthier et prof !

Vous ne réussissez pas ces exercices ? N'allez pas plus loin clin d'oeil...entraînez-vous jusqu'à une exécution correcte, pour ne pas dire parfaite !!

Quatre éléments

Mélodie, accompagnement, prise d'air, production de son.

Les exercices précédents ainsi que ceux-ci sont réalisables dès les premiers cours, il est d'ailleurs indispensable d'aborder la prise d'air le plus tôt possible :

youtube

Et la tablature, avec la prise d'air en fluo :

tech

Pour celui-ci, il faudra quelques cours supplémentaires :

video

Et la tablature, avec la prise d'air en fluo :

prise

Quand placer la prise d'air ?

Le premier élément : identifier le problème. Très simple, une fois qu'on a identifié quand on a trop d'air, ou plus d'air dans le soufflet, il suffit de trouver un endroit avant le problème d'air ; ça va paraître bête, mais des gens se posent parfois la question :

  • Quand on a trop d'air dans le soufflet, il faut trouver un endroit en poussé pour vider un peu d'air.
  • Quand on n'a plus d'air, il faut trouver un endroit en tiré pour prendre de l'air.

Il arrive parfois qu'on ait besoin de reprendre de l'air que la deuxième fois qu'on joue le morceau. Aussi...il faut s'habituer à jouer plusieurs fois un air d'affilée pour déceler les problèmes d'airs.

Quand on a des problèmes d'air : interdit de baisser ou augmenter l'intensité sonore de façon anarchique, ou encore pire d'accélérer !! Cela crée de très mauvaises habitudes de phrasés (dont j'ai mis longtemps à me débarasser !!)

non

La prise d'air, c'est à chacun de la placer, personne n'a les mêmes problèmes, il y a plusieurs facteurs :

  • La qualité des anches ; les anches du hohner 2915 consomment énormément d'air, les anches d'un bouëbe un petit peu moins, les accordéons équipés d'anches tipo a mano énormément moins.
  • Quand on joue fort, on consomme plus d'air.
  • Quand on joue avec trois voix (une voix basson) à la main droite, ça consomme beaucoup plus d'air qu'en deux voix (sans voix basson).
  • Quand on a un petit soufflet (par exemple "l'elfique" de Saltarelle), on arrive plus vite à court d'air.
  • Quand on joue avec la basse profonde et les tierces des accords ça consomme également plus d'air.
  • ...

Un petit exercice simple :

pdf Un air simple : "la roulotte".
  1. apprendre l'air
  2. identifier le problème
  3. définir un endroit où placer la prise d'air, essayer sur une seule note
  4. répéter plusieurs fois la mesure dans laquelle la prise d'air est placée
  5. répéter plusieurs fois avec la mesure précédente et la mesure suivante
  6. essayer dans le morceau, vérifier que placer la prise d'air sur une seule note est suffisant
  7. Si ce n'est pas suffisant...reprendre à partir de l'étape 3, en plaçant la prise d'air sur deux notes...
Solution ?...cliquez !

La prise d'air : un élément au service de la musique !

L'accordéon diatonique est un instrument à vent, et est soumis à une réserve d'air limitée. Faisons donc des analogies avec d'autres instruments de ce type ! Les autres instruments à réserve d'air limitée sont ceux qui fonctionnent...avec les poumons !!...excepté ceux à 'réserve d'air intermédiaire' qui permettent de garder une pression constante (cornemuses).

Parmi les instruments utilisés en trad : les flûtes, les clarinettes, les saxophones, les bombardes.

Et donc...il faut analyser quand les musiciens respirent. A partir de là....dès que vous entendrez de la musique, vous DEVREZ vous concentrer là-dessus !! Au bout d'un certain temps, vous remarquerez que la plupart des musiciens respirent presque toujours au mêmes endroits. En revanche certains respirent à des endroits totalement inatendus et très surprenants...sauf que pour s'en rendre compte, il faut connaître des versions de bases des airs que ces musiciens jouent, et être capable de l'entendre...ce qui ne vient pas tout de suite !!

Deux exemples en vidéo :

video

Voici pour la tablature de la valse finlandaise :

tab

Et voici pour la tablature de Monsieur de la Miranda :

tab

Allez, un dernier exemple...

youtube Vidéo d'exercices
tab Tablature : la prise d'air est en "fluo"

Les différentes manières de découper un air me passionnent, mais...pour rentrer dans les détails il faut trouver des versions simples, des versions complexes, effectuer les comparaisons, mettre ça en partition et faire une analyse écrite...pffioooou...là c'est presque une thèse non ?? Pas maintenant !!

retour en haut de page