Site sur l'accordéon diatonique de Erwan 'diato' Tanguy

Accordéon diatonique : apprendre à utiliser son soufflet

Organologie

L'accordéon diatonique est un instrument à anches, voir ici pour plus de détails. Il faut de l'air pour que ces anches entrent en vibration : la réserve d'air de l'accordéon est le "soufflet".

L'utilisation du soufflet est souvent négligée au diato et c'est dommage, en effet c'est le soufflet qui va donner vie aux airs : placer des attaques, faire des crescendo et decrescendo...donc nuancer, mettre de l'émotion !!

Les exercices sur le travail du son doivent se faire immédiatement dans l'apprentissage de l'instrument, et il faut y revenir régulièrement.

La production d'un son

un Sol puis un La logo mp3 logo mp3 logo mp3

Sur sol/do, le "sol" : Le bouton 6 de la rangée de sol ou le bouton 5 de la rangée de do ; le "La" : le bouton 7 de la rangée de sol ou le bouton 5 de la rangée de do.

L'exercice :

Il faut dissocier tous les mouvements afin de bien maîtriser la fabrication du son :

  1. Appuyez fermement sur un bouton, sans actionner le soufflet. Il n'y a aucune production de son. C'est la première maîtrise de l'avant-bras gauche.
  2. Actionnez doucement le soufflet afin d'obtenir un son faible mais constant. Gardez ce son un minimum de 6 temps les premières fois (comptez jusqu'à 6 dans votre tête, pas trop vite).
  3. Une fois le son faible un peu maîtrisé, augmentons la pression dans le soufflet : poussez ou tirez plus fort sur la partie gauche de votre accordéon pour comprimer l'air. Essayer d'augmenter la pression de façon constante, afin que l'augmentation du volume sonore soit progressive et linéaire.
  4. Maintenant, l'inverse. Diminuez la pression exercée par l'avant-bras gauche sur le soufflet progressivement, prenez votre temps !
  5. Une fois revenu à un son faible, essayez de "laisser mourir" ce son. Diminuez complètement et progressivement la pression de l'air dans le soufflet...jusqu'à extinction du son : la touche est toujours enfoncée !

Quelques conseils :

  • Tout bête : exercice à faire en poussé comme en tiré !
  • N'utilisez pas la soupape de prise d'air pour diminuer la pression dans le soufflet...c'est de la triche clin.
  • utilisez tous les doigts pour vous entraîner ; sauf le pouce, certains l'utilisent au diato, mais on peut s'en passer...ne compliquons pas trop.
  • pratiquez avec pleins de notes, à gauche comme à droite, avec des accords main droite...
  • Entraînez-vous dans différents registres, les graves et les médiums, et surtout : ne négligez pas les aigus !! certaines personnes sont assez dérangées par les aigus : s'il faut que les anches se "fassent" (ça prend beaucoup de temps...au moins un an..et plus évidemment si vous ne les mettez pas à contribution !), il faut aussi travailler sur le son pour ne pas fabriquer d'aigus aggessifs !
  • Au début, essayez d'utiliser le plus de longueur possible du soufflet. Partez le soufflet fermé, ou grand ouvert selon que vous vous entraînez en poussé ou en tiré. Petit à petit, essayez avec différentes ouvertures de soufflet.

Vous avez un "vibrato" sur votre accordéon : quand vous produisez un son vous avez (au moins) deux anches qui vibrent en même temps. Une des anches est accordée "juste", l'autre est accordée (le plus souvent) un petit peu plus aigüe. Ce léger désaccord produit un vibrato (ou "brio") qu'on peut entendre avec un peu d'habitude, il se mesure en "battements par secondes". C'est la méthode pour accorder un accordéon : uniformiser le vibrato sur l'ensemble du clavier. Pas facile...

Les basses pressions !

Un "Sol", puis un "Fa#" (6 tiré) logo mp3 logo mp3 logo mp3

Il s'agit de s'entraîner à laisser mourir le son. Au début il vaut mieux pratiquer sur de longues durées pour bien comprendre les mouvements de l'avant-bras. Une fois à l'aise on inclut une durée.

Donc...entraînez-vous à laisser mourir le son (le doigt est toujours sur la touche...je répète au cas où !!) sur une durée de 4 temps (une ronde), puis 3 temps (une blanche pointée), puis deux (une blanche), puis un temps (une noire)...là ça devient intéressant, on peut nuancer sur une note "longue"...il y en a dans n'importe quel air !

Il y a pleins de façons de "nuancer" une note : laisser mourir le son en est une. On peut aussi augmenter le son (crescendo), le baisser sans aller jusqu'à l'extinction (decrescendo), et sur les notes un peu plus longues (commencez par des blanches pointées, courantes dans les valses, par exemple) on a le temps avec un peu d'habitude d'enchaîner crescendo puis decresendo...ou l'inverse !

Nuances

Nuancer des petites phrases musicales, en poussé-tiré et en croisé. L'exercice : crescendo puis decrescendo. Pour ces exemples les notes les plus "fortes" sont les notes les plus aigües, donc le Ré (8 poussé) pour le premier exemple, le Fa (8' tiré) pour le deuxième.

Le principe est simple, l'application plus difficile !! On commence tout doux...on augmente de façon progressive et linéaire le volume sonore, puis on le baisse. Essayez de ne pas lier les notes en croisé. N'accélérer pas quand vous augmentez le volume sonore !

Premier exemple en "poussé-tiré" : sol la si do ré mi ré do si la sol

Un mp3 logo mp3 logo mp3 logo mp3
tab

Exercez-vous !

tab
Scottish au père Roussel g difficulté 2 2 rangées
8 basses
tab tab mp3

Deuxième exemple en "croisé" :

la si do ré mi fa mi ré do si la


Un mp3 logo mp3 logo mp3 logo mp3

tab

Exercez-vous !

tab
la valse à OlluAlain Ollu am difficulté 2 2 rangées
8 basses
tab tab mp3

Attaques

un mp3 logo mp3 logo mp3 logo mp3

Dans un air on combine nuances et attaques : soit les nuances, soit les attaques...soit...les deux !!

Une attaque est une note jouée plus forte de façon assez sèche (en trad surtout). Les mesures dans un air régulent ces attaques, le premier temps de la mesure est forcément le temps fort. En classique, quand ce n'est pas le cas, il existe quelques symboles pour indiquer des attaques. En trad...on en place beaucoup ; si on fait de la musique à danser on peut par exemple en placer sur tous les pas de la danse, c'est une base intéressante pour faire correspondre un air avec une danse...et ne pas jouer un an dro comme un scottish, un reel, un rond de Saint-Vincent...mais là, chaque musicien a ses secrets qu'il faut aller découvrir en stage, et en jouant le plus possible avec d'autres musiciens !

L'exercice :

  1. Commencez par alterner une note forte (attaque, ou temps fort, ou coup de soufflet...) avec une note pas forte (temps faible) ; je joue des "Sol" et des "Fa#" (le bouton 6 de la première rangée) dans le mp3.
  2. Continuez par jouer une attaque suivie de trois temps faibles.
  3. Accélérez...

La phase suivante : mettre en pratique dans vos airs. Placez une attaque sur la première note de chaque mesure ; c'est un peu statique...en pratique on place également des nuances, on varie les attaques (pas forcément sur la première note d'une mesure...). Là...il ne reste plus qu'à écouter...écouter...écouter !! Vous trouverez des façons d'accentuer qui vous plairont, vous les analyserez comme vous le pourrez...et vous progresserez ! Et vous goûts s'affineront avec le temps, vos capacités à placer des accents aussi !

Exercices rythmiques

Différents exercices pour développer le rythme.

Ryhtme binaire, sur quatre croches.

un mp3 logo mp3 logo mp3 logo mp3

1 - Le temps fort sur la première note
tab

3 - Le temps fort sur la deuxième note tab

2 - Le temps fort sur la troisième note
tab

4 - Le temps fort sur la quatrième note
tab

Voici mes appellations :

  1. Première croche : temps
  2. Deuxième temps : syncope
  3. Troisième croche : contretemps
  4. Quatrième croche : syncope

Sur une base de trois noires :

Temps fort sur le premier temps, puis sur le deuxième, puis sur le troisième, puis sur le deuxième et le troisième.

Le temps fort sur la première note
tab

Le temps fort sur la deuxième note
tab

Le temps fort sur la troisième note
tab

Le temps fort sur la deuxième note et la quatrième note
tab

En ternaire, par groupe de trois croches :

un mp3 logo mp3 logo mp3 logo mp3

Le temps fort sur la première croche
tab

Le temps fort sur la troisième note
tab

Il y a plein de choses à faire en ternaire mais pour l'instant c'est suffisant !

Mesures "composées" ! Mettons sept croches par mesure (7/8). Essayez de deux façons (temps forts en gras) :

un mp3 logo mp3 logo mp3 logo mp3

1 2 3 4 5 6 7 ou 1 2 1 2 1 2 3.
tab

1 2 3 4 5 6 7 ou 1 2 3 1 2 1 2.
tab

Si nous n'apprenons pas "le solfège" avec l'accordéon diatonique (sous-entendu : lecture de clé de Sol et de clé de Fa), nous ne participons pas en général à des cours de "formation musicale", c'est dommage ne serait-ce que pour l'ouverture d'esprit ; et pour rencontrer d'autres musiciens (pas que des accordéonistes...), dommage pour le solfège rythmique, dommage pour la culture musicale, pour l'apprentissage des codes musicaux de base (nuances, phrasé, ce qu'est une gamme, temps forts, temps faibles, syncopes, liaisons, analyse musicale etc etc...). Toutefois...avec un apprentissage d'oreille il est possible d'apprendre ces codes de manière alternative...mais si vous n'utilisez que les tablatures...aïe !!

retour en haut de page